Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CLE

EXCURSION SEDHIOU DAKAR

14 Novembre 2007, 20:43pm

Publié par CLE

 Par tonton BOB bebe-illusion.jpg

 

L

’activité phare de la « CLE » avait été cette année le voyage sur Dakar avec la visite de la RTS et le voyage sur Gorée ; aussi bien pour la section ST CHARLES que celle des « ADO» (entendez adolescents). Mais il a fallu mettre en oeuvre  toute une stratégie pour convoyer 96 personnes (89 enfants et 07 Encadreurs) avec le concours des autorités de la ville (cf. liste des souscriptions). Aux seules deux véhicules déjà disponibles ( 1 car de 42 places et le « mini car Fankanta » affrété par le très généreux Médecin-chef)  il  fallait adjoindre un troisième le jour même du voyage ; avec le soucis de ne pas laisser des enfants en rade et  on y a mis le prix. Après cela, le convoi pouvait s’ébranler vers Dakar suite au départ solennel donné par Monsieur le Préfet de Sédhiou. Il y a lieu de signaler quand même l’esprit d’ anticipation qui a fait que tout le matériel nécessaire (plats, bols, nattes,  bidons d’eau, etc.) a été chargé la veille pour éviter des pertes de temps énormes. Beaucoup de récipients ont été remplis d’eau à la préfecture avant le départ et du pain a été acheté pour les sandwichs déjà préparés, pour le repas en cours de route. C’est grâce au concours des encadreurs que la totalité du matériel a été acquise(Tata Fary - Tata Maïmouna et Tonton Ly) Les quelques matelas trouvés à Sédhiou sont l’œuvre de Ma sœur Césaria de ST CHARLES.

Si toutes ces précautions ont été prises au plan de l’organisation matérielle, le but essentiel était de mettre les meilleures conditions pour les enfants, pour qu’à défaut d’un plus ils aient la même chose que chez eux. Un chez eux qu’ils ont préféré laissé pour un laps de temps au profit d’une excursion sur Dakar. La liaison terrestre Sédhiou –Dakar étant réputée longue et fatigante, des arrêts « pipi » et de mises  au point ont permis aux enfants de se détendre de temps à autre avant de continuer leur long périple, comme ce fut le cas à Kaolack et Thiès. N’eût été l’assistance de Mr Diouf, l’adjoint au Préfet de Sédhiou, nous aurions pu perdre énormément de temps au bac de Gambie, du fait du Rush du Magal 2004 et d’une coopération difficile des chauffeurs. Une fois à Dakar, nous devions faire un saut au siége de l‘AECES              ( Association des Encadreurs de Collectivités Educatives du Sénégal) pour récupérer les matelas loués depuis Sédhiou par téléphone ; pour les besoins du couchage. Qui croyait que la journée du 06 avril n’allait pas finir ?

Aussitôt cette étape dépassée cap sur notre site d’accueil, plus précisément à l’école primaire de Castors. Là tous les bagages sont  débarqués par les ADO avec le concours des moniteurs de « Alliance Performance » avertis à l’avance de notre arrivée. Il faut dire ici que le lieu où nous devions descendre, en l’occurrence le siége de YMCA sis  à l’avenue Bourguiba n’était pas immédiatement   disponible  du  fait         d’  une contrainte de dernière minute. Raison pour lesquelles, il a fallu passer la première nuit dans cette école où il faut également le souligner, toutes les conditions d’hygiène de propreté étaient réunies ( eau – électricité – blocs sanitaires séparés – gardiens -  veilleurs de nuit).

 L’installation terminée, le dîner servi  avec un peu de retard dû au fait qu’il fallait que tout le monde soit prêt pour un repas vraiment partagé. Imaginez un peu après : l’extinction des feux ! Après le trajet Sédhiou – Dakar, les enfants ne se sont pas faits prier pour dormir comme des …

 

 Je dois avouer personnellement que J’avais des craintes pour les activités du lendemain du fait de la fatigue. Mais c’était sans compter avec la capacité extraordinaire de récupération des enfants et l’esprit de dépassement des encadreurs. En effet, très tôt  le matin, les « lèves – tôt » se manifestent sans préjudice car c’est le réveil échelonné qui était retenu et cela permettait d’éviter le rush dans les blocs. Et le comble des combles, c’est quand après avoir pris leur petit déjeuner, les enfants ont transformé la « classe de chants » en envolée et ils ont réussi à entraîner tout le monde dans leur saine et bonne humeur. Sacrés enfants !

Le matin du 07 avril, en sus des visites programmées, le brassage était de mise car les « Ado » (les adolescents dans notre jargon) de YMCA, au nombre de 13 allaient passer la journée avec leurs frères et sœurs de Sédhiou . C’est ainsi qu’ils ont fait ensemble la visite à la RTS où ils ont pu d’ailleurs réaliser une émission. Ils ont également fait le circuit de la RTS à l’embarcadère en randonnée pédestre pour d’avantage échanger  entre eux, mais  pour faire aussi la découverte des rues  de Dakar avec l’appui de Tonton Matar Bâ ( un moniteur de Dakar). Cette marche leur à permis de passer de la  place  « Malaw »  à  la  grille  du Palais présidentiel en passant par la grande mosquée, la porte du millénaire, la prison de Rebeusse      ( 100 m ), la Cathédrale et la place Protée. Qu’est-ce- que je dis ? La place de l’Indépendance. Sans oublier les différents immeubles implantés à travers la ville. Il n’y a pas eu de cas de torticolis. Rassurez-vous ! aintenant, on  peut  prendre  tranquillement  la chaloupe  pour  la  traversée  sur  Gorée,  chose possible grâce également à un travail préalable qui a consisté à formuler et à faxer une demande d’exonération des tarifs de la traversée pour enfants. Une fois sur        l’ île, la boucle que nous avons faite a permis aux enfants de passer devant la maison des esclaves, de visiter l’école des jeunes filles « Mariama Bâ » de faire un tour du côté de la grande mosquée de Gorée, de la stèle du Mémorial de Gorée, de l’église, de la SENELEC et du poste de police de Gorée. C’est au retour, dans la chaloupe, que les enfants ont pris leur repas  ( froids) en guise de déjeuner suivi d’une animation toujours à bord du « COUMBA CASTEL ».

Le retour au camp ne s’est pas fait sans problème, car le grand car que nous avions loué pour ce grand voyage nous a fait faut bond et ainsi, il fallait faire des rotations avec un des deux minicars qui avait accepté, moyennant une addition de carburant. IL fallait faire avec cette collaboration difficile des chauffeurs. Vu que l’enfant est sacré, on en venait même à se poser des questions comment - s’en – sort – on à chaque fois ? Dieu seul sait. Ce qui reste sûr, c’est que nous avons pu retourner au camp ( l’école de Castors), transférer les bagages au site prévu initialement ( YMCA Bourguiba) et avec tout le groupe même si c’était pour une nuit.

En effet, le Jeudi 08 Avril, très tôt le matin ( environ 4h du matin), il a fallu cueillir le grand car qui s’était décidé finalement à revenir, après des maraudages sur Touba, charger les bagages, réveiller les enfants après beaucoup d’hésitation pour embarquer sur Sédhiou. Quelle expérience ! ! !

Les objectifs pédagogiques assignés à ce voyage sont largement atteints en ce sens que ce voyage devait permettre d’exécuter l’activité phare de la « CLE » de cette année , de faire des découvertes hors de Sédhiou, de se brasser avec d’autres enfants ( ADO CLE + ADO YMCA), de prendre en charge des tout- petits (les ado vis-à-vis des tout- petits ) et d’accepter d’être pris en charge ( respect des touts petits  pour les grands ). Mieux, la plupart des enfants, sont à mesure de restituer ce qu’ils ont vécu tout au long de cette année et plus particulièrement durant ce voyage (cf. articles des enfants). Tant qu’il y  aura des enfants intéressés et des parents soucieux du développement harmonieux de ces derniers, il y aura toujours des structures (la CLE) et des encadreurs ( animateurs ) pour que le slogan « Tout pour l’enfant » demeure.

  

         TONTON BOB
Professeur d'EPS au CEM 
A. Mapathé DIAGNE
DE Sédhiou 

Commenter cet article

Un écrivain qui écrit 15/11/2007 18:22

bienvenue dans la communanté "une plume d'écrivains"