Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CLE

Emigration clandestine

15 Décembre 2007, 20:15pm

Publié par CLE

Une quarantaine de jeunes Sénégalais en rade dans le désert marocain

samedi 15 décembre 2007

Appel de détresse d’une quarantaine de jeunes Sénégalais actuellement dans le désert marocain. Ils étaient en partance pour l’Espagne et ont été largués par les garde-côtes marocains. Ces clandestins veulent rentrer au pays et sont dans le désarroi, rapporte Sud Fm.

C’est Abdoulaye Ndiaye, frère de l’un des clandestins en rade dans le désert marocain, qui raconte la détresse de ces derniers. « Bon, ils sont passés par la Mauritanie et, arrivés au Maroc, ils ont été retenus là-bas. Ils sont restés là-bas pendant un mois. Les autorités leur avaient promis qu’elles allaient faire tout pour les ramener ici. Tout ce temps on était en contact avec eux, mais ce matin, ils ont appelé, ils ont dit qu’on les avait mis dans des voitures pour les conduire à la capitale et les embarquer dans un avion », raconte Abdoulaye Ndiaye. Le frère de l’un de ces clandestins poursuit : « Les autorités marocaines ont emmené les personnes larguées dans le désert et maintenant ces dernières sont dans le désarroi. Ils ont faim et ils éprouvent le besoin d’être aidés. Donc moi je lance un appel aux autorités sénégalaises pour qu’elles fassent tout pour aider ces jeunes afin qu’ils puissent revenir dans leurs familles ». Pour dire que ces jeunes Sénégalais partis à l’aventure n’ont maintenant qu’une envie : rentrer au bercail. Ce que confirme du reste Abdoulaye Ndiaye : « Ils ont téléphoné, parce qu’ils ont un numéro ; nous aussi, on a parlé avec eux. Mais actuellement, nous ne pouvons plus les joindre parce qu’ils sont dans le désert. Donc ils veulent revenir ici ». A la question de savoir depuis quand ces jeunes ont-ils quitté le pays, A. Ndiaye renchérit : « Il sont partis depuis deux mois, mais cela fait presque un mois qu’ils sont au Maroc. Ils sont fatigués et dans le désarroi. Ils éprouvent le besoin d’être aidés ».

 

Commenter cet article

zazou 15/01/2008 20:14

Sujet qui m'avait inspiré un poème "clandestin"