Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la CLE

Madame Awa NDIAYE à propos des enfants

27 Novembre 2007, 23:09pm

Publié par CLE

Non madame!
Refuser à ses parents un ordre, ou plus exactement un service; cette injonction aussi anodine soit-elle peut être dangéreuse, Madame le Ministre. Vous êtes peut-être bien intentionnée, mais votre propos souffre de souplesse, j'allais dire de sagesse pédagogique. Sinon, vous vous serez plutôt adresser aux parents pour leur dire plutôt (poliment bien entendu)ceci: "[chers parents, c'est vrai vos enfants doivent vous aider à la maison, c'est important et mieux cela contribue à leur éducation; mais de grâce prenez soin de leurs études, ils ont besoin de temps suffisant à se consacrer pour les cours."]
En réalité, Madame le Ministre, l'éducation est une chose très complexe, parce que soumise, ou en tout cas mise en corrélation avec plusieurs variables, dont la plus évidente reste sans doute le milieu social. Ce milieu social a déja formaté l'enfant depuis sa naissance, toute rupture à défaut d'être simplement brutale ou conflictuelle, pourrait lui être fatale. Par ailleurs, quelles que soient les vertus de l'éducation dite moderne, donc gnéralement empruntée de l'occident, il n'est pas toujours évident que nos contemporains soient mieux éduqués que ne le furent les anciens. Cela veut simplement dire que nos valeurs sociales sont, à bien des égards, performantes et ne demandent qu'une adaptation intelligente aux contextes.
N'est-ce pas Durkheim qui disait que l'éducation est action, celle-là même "exercée par les générations adultes sur celles qui ne sont pas encore mures pour la vie sociale", une définition pertinente que nous partageons. C'est pour dire alors, si l'on arme cette jeunesse par la remise en question face son premier "maître" (le parent); c'est que l'on se décide sciemment ou négligeament à faire bouger négativement les repères pour un être encore fragile et sensibles: bonjour les dégats.
Maintenant c'est bien de faire comprendre à l'enfant ses droits,... euh! mais aussi ses devoirs ( y compris nécessairement vis à vis de ses parents);parce que justement il a le droit à l'information (c'est là d'ailleurs où nous serions d'accord). Mais de là à les pousser à renier les décisions des parents, c'est bien loin de vos prérogatives; et c'est une pédagogie pour le moins subversive, en tout cas dans la démarche. Aucun maître n'a le droit de promouvoir la révolte des enfants contre les parents, sous n'importe quel prétexte; sinon ce sera l'anarchie, et alors le début de la tyrannie, comme prédisait ce grand philosophe grec, Platon. Nous ne somme pas encore la France, et d'ailleurs ce n'est pas sure qu'elle soit fondamentalement la référence pédagogique. Nous avons besoin d'une société équilibrée, élevée dan la discipline et dans le respect des valeurs sociales consacrées. La révolution c'est peut-être bien dés fois, mais cela n'est jamais sûr lorsqu'elle est entre les mains des enfants.
Travaillons à faire respecter ceux qui le mérite,au nom de la République: l'issue incontournable pour la sécurité et la perennité de notre société.
Avec tout le respect.

Commenter cet article

zazou 15/01/2008 20:18

En tant qu'instit', j'observe mille et mille fois à quel point une rupture du milieu familiale détruit de très jeunes enfants.